L’accueil des porteurs de projets à impact

Accueillir un supermarché vrac, bio à prix réduit : Pribon à Noisy ?

Contexte et introduction rapide

Une majorité des français déclarent consommer davantage de produits bons pour la santé, de produits régionaux ou vendus en circuits courts et réduire la quantité de nourriture qu’ils jettent. Et pourtant, en Seine Saint-Denis, la majorité des habitants subit de plein fouet les inégalités d’accès à une alimentation durable et de qualité. Où trouver des produits de qualité à prix réduit et comment permettre au plus grand nombre de les acheter ? Comment manger sainement, se faire plaisir, autour d’une bonne table partagée ? Comment améliorer nos habitudes alimentaires, lutter contre le gaspillage et limiter notre impact sur l’environnement ?

Première phase du projet de mai à septembre 2020 : faisabilité ou comment réunir les conditions d’implantation à Noisy d’un supermarché de type coopératif reposant sur un volant de bénévoles importants.

Première phase du projet : l’exploration d’une faisabilité à Noisy de mai à septembre 2020

En avril 2020, nous menons une première série d’entretiens par téléphone sur les besoins des noiséens en matière d’alimentation durable. Nous étudions comme point de départ, le modèle des supermarchés coopératifs de consommateurs (comme la Louve…). Au cours de ces entretiens, d’autres besoins se font jour comme l’accès (dans un même lieu) à une cantine partagée, la mutualisation d’espaces avec d’autres structures de l’alimentation durable.
En juin 2020, nous organisons 9 réunions publiques de présentation de synthèse des entretiens et d’un projet de « supermarché social, solidaire de produits bio, durables et accessibles » avec ses services associés. 80 personnes ont participé à ces sessions de travail. Les points clés à retenir de ces premières réunions :

  • Des réserves sur le délai long nécessaire du montage du projet et sur la demande forte en bénévoles actifs (300 puis 600) pour monter et gérer un supermarché de consommateurs. Ils ont aussi pointé des regrets quand à l’impossibilité d’accéder aux produits sans être coopérateur, ce qui pourrait freiner la mixité et augmenter « l’entre soi ».
  • Positionnement de gammes et de cartes : ils demandent l’accès à une offre bio complète à prix juste et réduit.
  • Demande importante d’accès à une offre des services autour de l’alimentation durable et répondant à des critères de mixité sociale, d’accessibilité et de solidarité.
  • Le lieu : forte attente sur l’identification d’un espace pouvant répondre à l’ensemble des besoins. Nous avons entendu une envie et une attente forte que ce lieu se crée.

Deuxième phase du projet : la maturation de projet d’octobre à décembre 2020

En septembre et octobre 2020, nous exploitons les 492 réponses d’un questionnaire en ligne sur les habitudes d’achat et les souhaits des Noiséens mobilisés autour du projet de coopérative alimentaire.

Les principales conclusions de cette enquête dont les suivantes : une offre à Noisy, vite !

Un lieu « unique » où trouver une gamme étendue ! Une offre accessible ! De l’éthique à petits prix ! Des services, dans le lieu, dans les quartiers ! De la mixité !  Le collectif décide de prospecter en vue de l’implantation d’un projet de supermarché clés en main, en créant les conditions de venue à Noisy d’un entrepreneur de l’économie sociale et solidaire dont l’activité respecte les objectifs suivants :

Troisième phase du projet : les conditions d’implantation d’un supermarché bio à Noisy, de novembre 2020 à…

Sur la base des entretiens, des réunions, de l’enquête et de l’analyse de contexte à Noisy, nous nous établissons le cahier des charges du projet, dans le cadre de la recherche de partenariats. Notre démarche consiste à répondre aux besoins identifiés sur la commune en créant les conditions d’implantation à Noisy d’un projet clés en main, porté par une équipe expérimentée et pragmatique, et à laquelle nous apportons notre soutien.

Portés par des valeurs communes, nous finalisons avec Guillaume Amrouche fondateur et directeur de PRIBON, un projet 100 % noiséen à vocation régionale, autour de la bio accessible, du vrac, de la consigne. La démarche entrepreneuriale de Pribon, aux statuts ESS, poursuit comme objectif principal la recherche d’une utilité sociale et d’un impact sociétal et environnemental positif. Par son activité, elle cherche à apporter un soutien à des personnes en situation de fragilité soit du fait de leur situation économique ou sociale, soit du fait de leur situation personnelle.Un projet à forte orientation sociale, par la création d’emploi, par les prix pratiqués, la mixité attendue.

Ce projet est présenté le 26 novembre à Mr Olivier Sarrabeyrouse, maire de Noisy-le-Sec et l’ensemble des élus concernés, à Noisy.

À suivre !

 

Connaissez-vous ces démarches inspirantes ? Chaque semaine, …

Mange tes carottes vous attend chaque mardi soir à la gare de Noisy : des paniers de fruits et légumes bio, de saison et responsables.
Découvrir Mange tes carottes.

Les Vergers de Champlain vous attendent également chaque mercredi soir, à la gare.
Découvrir Les Vergers de Champlain.

kelbongoo, des légumes, fromages, fruits, volailles… en direct des fermes de Picardie. Le point de distribution de Noisy est complet, pour le moment.
Découvrir Kelbongoo.

Et à quelques pas de Noisy, nous aimons l’Épi de Bri qui sillonne la ville de Bondy pour que chacun puisse faire ses courses à côté de chez soi et accéder à une alimentation saine et respectueuse de l’environnement.
Découvrir l’Epi de Bri.